Le premier musée psychédélique

UNE EXPERIENCE DES CINQ SENS ET UN VOYAGE A TRAVERS LES CIVILISATIONS

"Si les portes de la perception étaient nettoyées, chaque chose apparaîtrait à l'homme telle qu'elle est, infinie"
-  William Blake

Introduction


Psychédélique signifie « montrer l’âme ».
Premier de ce genre, ce musée permet au public de découvrir les différentes dimensions de cet univers d’une richesse infinie. La collection permanente explore la conscience et les cultures à travers œuvres picturales et installations.

La scénographie des différents espaces incite à libérer notre créativité pour co-créer et accueillir spectacles, conférences, projections, concerts et ateliers de bien-être. A l’instar de la visite virtuelle, il propose une autre Histoire et de modifier notre perception de l’environnement, notre façon de consommer. Vous pouvez donner vie à ce projet en vous impliquant à divers niveaux.

Scénographie & plan du musée

La structure de la scénographie est inspirée d’un aloe vera vue d’en haut et de la géométrie sacrée.
Elle forme une spirale et à son centre un pentagramme en volume. Chacune des cinq branches correspond à des catégories qui permettent de classer les œuvres : l’art de la nature (sciences) et l’enfance, la spiritualité et les civilisations, la société, la musique et le cinéma, les illusions d’optique.
Les feuilles stylisées de la plante servent de murs et permettent une déambulation qui passe par un dédale immersif de salles.

Découvrez la scénographie complète

Objectifs & charte du Musée Psychédélique

Faire connaître l’ensemble de la culture psychédélique au plus grand nombre. Présenter une nouvelle perspective sur notre histoire collective et scientifique.

Concevoir des expositions et mettre en valeur la Collection Elalouf dans les institutions et à l’international. Préserver et diffuser les œuvres d’esthétique psychédélique.

Faire la promotion d’événements liés au psychédélisme : concerts, conférences, projections, installations, festivals, salons, happenings…

Produire et éditer du contenu culturel : radio, livres, musique, films, applications web, etc.

Inciter à une élévation de la conscience, intergénérationnelle conviviale et humaniste de manière participative et pédagogique. Soutenir la co-création artistique pluridisciplinaire.

Fédérer les acteurs intéressés par ce mouvement - les Psych People sur les réseaux sociaux - et devenir une référence (contre-)culturelle et scientifique dans ce domaine.

Générer des donations et du mécénat pour l’association Les Amis du Musée Psychédélique (LAMP), en vue de développer de nouveaux projets (applications web, installations interactives, films... )

Proposer une gamme de services pour développer la notoriété internationale et le savoir faire du musée.

Vous connaissez l’esthétique psychédélique !

Le terme psychédélique est primordial et inédit, si son apparition date de 1956, il s’est diffusé dans notre quotidien pour définir une identité protéiforme qui existe depuis toujours. A travers l’histoire, elle se décline de l’art à la musique, s’immisce dans les sciences, la faune et la flore, et se retrouve dans la mode, voire les mœurs.A la fois populaire et alternative, sans limite géographique ni temporelle, cette esthétique tend à une harmonie universelle. Il fascine par ses formes fécondes, ses détails vibrants, ses couleurs jaillissantes et ses mystères absorbants.


La sensibilité psychédélique est teintée d’un panthéisme émanant de la nature, de l’infiniment petit aux plus lointaines galaxies. La géométrie dans la nature est la source d’inspiration directe des artisans et artistes avec leurs symboles ancestraux et leurs ornements.

Divers : Ornements (tapis, foulards…), le marbre, les mandalas, les rosaces de cathédrales, ou même dans un kaléidoscope
Sciences : galaxies, cellules microscopiques, les minéraux (marbre…)
Nature : chou romanesco, chou rouge, arbre - ramifications…

On retrouve cette esthétique dès les arts premiers de tous les continents: par les ornements (masques, tapis, fresques, mosaïques), l’artisanat paysan et les broderies. Il est palpable dans les rosaces des cathédrales, les gravures décalées (du XVIe au XIXe siècle), les courants comme le surréalisme, l’art brut, l’art nouveau et l’art déco.
De Klimt à Vasarely en passant par Dali, dans le street-art ou dans l’art numérique le plus avant-gardiste.

Le psychédélisme est souvent associé à son apogée, un mouvement de contre-culture occidental florissant au milieu des années 1960. C’est en effet le théâtre d’une vaste révolution, à la fois fraternelle, sensuelle, consciente, hédoniste, amoureuse remettant en cause la société de consommation. Cette déviance se retrouve de nos jours tant chez les artistes contemporains les plus célèbres que dans les festivals comme Burning Man, Ozora, Boom, bien inspirés de Woodstock !

Plasticiens : Paul Laffoley, Soto, Takashi Murakami, Anish Kapoor… 
Musique : The Beatles, The Pink Floyd, The Doors, Janis Joplin, Tame Impala…

Une époque de créativité extraordinaire où les domaines artistiques se décloisonnent, se transcendent et infiltrent le quotidien : design, free-press, artisanat, performances, installations, peinture, affiches, théâtre, architecture, vêtements, tissus, bijoux...
Le psychédélisme est en perpétuelle évolution. C’est un esprit qui se faufile par endroits dans tous les mouvements artistiques.

People : Steve jobs , Cary Grant , Taylor Swift...
Films : 2001 Odyssée de l’espace, Dumbo, Las Vegas parano, Easy rider, Doctor Strange…
Littérature et la BD : Carroll, Castaneda, Thompson, Burroughs, Crumb, Kirby, Moebius, Druillet…


Rejoignez la communauté des "Psych People".

Je veux tout savoir